Identifiez-vous ou inscrivez-vous au site
« EASD 2014 »
Pour consulter le contenu de ce site, vous devez vous identifier ou vous inscrire Pas encore inscrit ?
L'inscription et l'utilisation de MediPass sont des services gratuits
connexion
 

Envoi du mail en cours
 
Il y a actuellement : 39 articles, 17 vidéos en ligne
Zoom sur
Effet protecteur de l’insulinothérapie en continu à la pompe sur l'albuminurie dans le diabète de type 1 Rapporté par le Dr Pierre-Jean Saulnier (Poitiers)
Les données récentes issues de l’étude DCCT-EDIC, ont montré l’effet bénéfique à long terme d’un traitement insulinique intensif sur la prévention des risques d’atteinte rénale (survenue de micro-albuminurie et déclin du débit de filtration glomérulaire [DFG]).
Rebondissant sur ces résultats, l’équipe du Steno Diabetes Center a cherché à évaluer le bénéfice du traitement par perfusion sous-cutanée continue d'insuline (...) Lire ce zoom
La formulation d’insuline glargine à 300 mg/mL tient ses promesses chez les diabétiques de type I Rapporté par le Dr Jean-Louis Gayet (Colombes)
Parmi les études du programme EDITION évaluant l’efficacité et la tolérance de l’insuline glargine dosée à 300 unités/mL (vs 100 unités/mL actuellement disponible), l’étude EDITION 4 portait sur des diabétiques de type I.
Cinq-cent-quarante-neuf de ces patients ont été randomisés (1 :1) pour utiliser, soit la formulation à 300 u/mL (groupe Gla-300), soit la formulation à 100 u/mL (groupe GLA-100). Une randomisation secondaire permettait aussi d’évaluer (...) Lire ce zoom
Association entre anomalie de plasticité neuronale et réorganisation corticale dans la neuropathie douloureuse/indolore Rapporté par le Dr Pierre-Jean Saulnier (Poitiers)
L’auteur propose une approche moderne d’investigation par imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) cérébrale dans la neuropathie diabétique (DN) périphérique douloureuse.
L’objectif de l’étude était d’évaluer la composante centrale de la neuropathie périphérique de manière non invasive pour proposer un modèle phénotypique d’atteinte de l’activité neuronale centrale. (...) Lire ce zoom
Après mise sous insuline, les diabétiques de type II qui ont le plus grand risque d’événements cardiovasculaires sont ceux qui relèvent déjà d’une prévention secondaire Rapporté par le Dr Jean-Louis Gayet (Colombes)
L’étude CREDIT est une vaste étude internationale destinée à évaluer le risque cardiovasculaire chez des patients diabétiques de type II traités par insuline. Parmi les nombreux travaux auxquels elle a donné lieu a été présentée à ce congrès de l’EASD, une étude destinée à évaluer l’impact des FRCV préexistant sur le risque d’événements cardiovasculaires lors la mise à la mise à l’insuline. (...) Lire ce zoom
Les derniers comptes rendus
Retrouvez ci-dessous les derniers articles publiés (pour l'intégralité des articles, utilisez les menus).
Dr Isabelle Pierre le 20-09-2014
Les auteurs ont présenté les résultats à long terme de l’étude ADVANCE.
Les patients ont été randomisés entre indapamide / perindopril et placebo et entre contrôle glycémique intensif et conventionnel.
Le critère primaire combinait les décès et les évènements macrovasculaires majeurs.
L’étude a inclus 11.140 patients. Les données de suivi (...) Lire la suite
Dr Isabelle Pierre le 20-09-2014
Les auteurs ont présenté les résultats à long terme de l’étude ADVANCE.
Les patients ont été randomisés entre indapamide / perindopril et placebo et entre contrôle glycémique intensif et conventionnel.
Le critère primaire combinait les décès et les évènements macrovasculaires majeurs.
L’étude a inclus 11.140 patients. Les données de suivi à long terme ont inclus 8474 patients qui ont poursuivi le suivi pendant 5,4 ans. (...) Lire la suite
Dr Pierre-Jean Saulnier le 20-09-2014
Le pied est soumis lors des efforts dynamiques à des pressions verticales, au niveau de la voûte plantaire, clairement identifiées. Ce sont toutefois les contraintes de cisaillement dans les plans antéro-postérieur et latéro-médial qui ont retenu l’attention de l’auteur dans le contexte spécifique des atteintes liées à la neuropathie diabétique (ND). (...) Lire la suite
Dr Pierre-Jean Saulnier le 19-09-2014
La protéine KIM-1 (pour Kidney Injury Molecule 1) est libérée dans les urines en cas de lésion tubulaires.
La prédictivité de KIM-1, vis à vis du risque de mortalité, a été explorée par l’auteur chez des sujets atteints de diabète de type 1 (DT1).
La méthodologie utilisée dans la présente étude est appelée randomisation mendélienne. Cette approche (...) Lire la suite
Dr Benoît Fouchet le 19-09-2014
L’efficacité de différents traitements hypoglycémiants chez les patients diabétiques de type 2 a été évaluée à partir de l’analyse des données d’essais randomisés, registres et données de dossiers médicaux électroniques. Les données concernaient le contrôle de la glycémie prandiale après initiation d’une insuline basale en Europe (EU), Asie Pacifique (APAC), Etats-Unis (US), et Amérique latine (LATAM). (...) Lire la suite
Dr Benoît Fouchet le 19-09-2014
Les agents hypoglycémiants ont été utilisés dans le diabète gestationnel mais séparément (metformine - Met - et glyburide - Gly) avec un taux d’échec variable conduisant au recours à l’insuline.
Le diabète gestationnel est la conséquence d’une insulinorésistance et d’un déficit en cellules beta. Les auteurs ont évalué l’effet de la combinaison de Met et Gly.
A noter que les traitements ont été utilisés à la moitié de la dose maximale. (...) Lire la suite
Dr Isabelle Pierre le 19-09-2014
La trelagliptine est un nouvel inhibiteur de la DPP4 en cours de développement en administration hebdomadaire.
L’étude présentée à l’EASD est une étude de phase 3 qui a porté sur des patients diabétiques de type 2. Les patients ont été randomisés entre trelagliptine en administration hebdomadaire et un autre antiDPP4 en administration quotidienne, l’alogliptine.
Cette étude randomisée de phase 3 en double (...) Lire la suite
Dr Benoît Fouchet le 19-09-2014
Une augmentation de la libération des acides gras libres AGL au foie joue un rôle dans la physiopathologie du diabète de type 2.
La chirurgie bariatrique a un effet favorable sur le contrôle glycémique du diabète de type 2.
Les mécanismes restent relativement inconnus.
Les auteurs ont évalué l’effet de la chirurgie bariatrique sur la (...) Lire la suite
Dr Isabelle Pierre le 19-09-2014
Les études de clamp euglycémique chez les diabétiques de type 1 ont montré que l’insuline glargine 300 U/ml (Gla-300) permet une bonne couverture des 24 heures avec de faibles variations et une grande reproductibilité des réponses aux injections.
Le critère primaire de cette étude menée chez les patients diabétiques de type 1 est de comparer le pourcentage de temps passé dans la cible 4.4-7.8 mmol/l, en comparant Gla-300 et Gla –100. Les auteurs ont également évalué (...) Lire la suite
Dr Jean-Louis Gayet le 19-09-2014
Lorsque, chez les diabétiques de type II, l’insuline basale ne suffit plus, une des possibilités est de recourir à des associations d’insulines de cinétique différente.
Le but de l’étude présentée ici était d’évaluer l’efficacité (étude de non-infériorité) et la tolérance d’une association fixe d’insuline ultralente (degludec, IDeg) et d’une insuline rapide (insuline asparte, IAsp) en comparaison à l’utilisation séparée de chacun de ses deux composants. L’association fixe (IDegAsp) est composée de 70% d’IDeg et de 30% d’IAsp. (...) Lire la suite
Dr Jean-Louis Gayet le 19-09-2014
L’objectif de cette 3ème étude du programme d’études EDITION était d’évaluer, l’efficacité et la tolérance d’une forme concentré (300 ui/mL) d’insuline glargine (groupe Gla300) pour l’instauration d’un traitement insuline chez des diabétiques de type 2, insuffisamment contrôlés avec un traitement oral.
Le comparateur de référence était l’insuline glargine 100 ui/mL (groupe Gla100). Huit-cent-soixante-dix-huit patients ont été randomisés pour l’un ou l’autre groupe ; 435 patients dans le groupe Gla300 et 438 patients dans le groupe Gla100 (...) Lire la suite
Moteur de recherche
Les interviews
Les derniers comptes rendus
Retrouvez ci-dessous les derniers articles publiés (pour l'intégralité des articles, utilisez les menus).
Dr Jean-Louis Gayet le 19-09-2014
Cette étude randomisée ouverte avait pour objectif d’évaluer, chez des diabétiques de type 1, l’efficacité de deux formulations d’insuline glargine, 300 mg/mL (Gla300) ou 100 mg/mL (Gla100) pour le contrôle de la glycémie, sur la base d’enregistrements continus. La randomisation était double, d’abord sur la concentration de glargine et, ensuite, sur le moment de l’injection, le matin (avant le petit déjeuner) ou le soir (avant le dîner et jusqu’au coucher). (...) Lire la suite
Dr Jean-Louis Gayet le 17-09-2014
Lorsque les traitements oraux ne suffisent plus, l’escalade thérapeutique peut chez les diabétiques de type II, conduire à proposer un traitement par voie injectable, insuline basale ou, plus récemment, agoniste des récepteurs du GLP-1.
Il n’y a pas de règle clairement établie pour ce choix, qui est souvent délicat et sans que l’on sache vraiment quels sont les arguments pour l’une ou l’autre option. Comme son nom l’indique, l’étude INITIATOR (...) Lire la suite
Dr Benoît Fouchet le 17-09-2014
Le bypass gastrique améliore le contrôle glycémique chez le patient obèse. Ses mécanismes restent méconnus.
L’étude a porté sur 34 diabétiques de type 2 et 21 patients non diabétiques. Les patients ont été évalués avant, 8-21 jours et 1 ans après la chirurgie.
Les patients ont eu aussi (...) Lire la suite
Dr Benoît Fouchet le 17-09-2014
La néphropathie diabétique est la cause la plus fréquente d’insuffisance rénale terminale. L’effet des inhibiteurs de la SGLT2 restent inconnus.
L’effet d’un inhibiteur de la SGLT2, l’empagliflozine a été évalué chez des souris BTBR ob/obmice qui développent spontanément une néphropathie diabétique. (...) Lire la suite
Dr Isabelle Pierre le 17-09-2014
La canaglifozine (CANA) est un inhibiteur de la SGLT2 qui a démontré une efficacité dans le diabète de type 2.
La CANA a déjà été comparée à la sitagliptine (SITA).
L’objectif de cette étude est d’évaluer les effets cout efficacité à long terme de la CANA 300 mg en comparaison à la SITA 100 mg chez des patients non contrôlés par (...) Lire la suite
Dr Isabelle Pierre le 17-09-2014
La canaglifozine (CANA) est un inhibiteur de la SGLT2 qui a démontré une efficacité dans le diabète de type 2.
Cette étude a évalué les effets de CANA en comparaison au placebo selon le taux d’HbA1c basal et la durée d’évolution du diabète à partir de 4 études cliniques.
Les données sont issues de 4 études de phase 3 menées versus placebo (...) Lire la suite
Dr Benoît Fouchet le 17-09-2014
Les données présentées portaient une étude randomisée de phase III, en double aveugle, en groupes parallèles. Les patients ont été randomisés entre EMPA 25 mg/LINA 5 mg (n=137), EMPA 10 mg/LINA 5 mg (n=136), EMPA 25 mg (n=141), EMPA 10 mg (n=140), ou LINA 5 mg (n=132) en plus d’un traitement par metformine pour 52 semaines.
Le critère primaire a été évalué à 24 semaines. Les critères exploratoires ont été évalués à 52 semaines et comprenaient (...) Lire la suite
Dr Isabelle Pierre le 17-09-2014
Le diabète de type 2 est caractérisé par la survenue d’une hyperglycémie post-prandiale. Le traitement de cette anomalie est un objectif majeur.
Une des stratégies pourrait consister en une amplification de la libération de NO par le biais de l’inhibition de la PDE-5. Certaines études avaient montré que l’inhibition de la PDE-5 induite par le tadalafil permet d’améliorer la sensibilité (...) Lire la suite
Dr Jean-Louis Gayet le 17-09-2014
L’insuline glargine 300 unités par ml a, par rapport à la forme classique dosée à 100 unités par mL, des profils pharmacocinétiques et pharmacodynamiques qui lui assurent une action plus régulière et permettent un contrôle glycémique au-delà des 24 heures. Les données à 6 mois de l’étude EDITION-2 ont montré que ces avantages occasionnent, pour un contrôle comparable de la glycémie, moins d’hypoglycémies nocturnes et moins de prise de poids qu’avec la forme dosée à 100 mg/L. (...) Lire la suite
Dr Jean-Louis Gayet le 17-09-2014
Le recours à de multiples traitements antidiabétiques est souvent nécessaire pour atteindre l’objectif requis d’HbA1c < 7%. L’évaluation de l’association de différentes classes thérapeutiques est donc nécessaire.
Dans l’étude présentée ici ce sont l’efficacité et la tolérance de l’insuline (ultralente) dégludec qui a été testée chez des patients n’atteignant pas l’objectif thérapeutique avec une association à doses optimales de metformine (...) Lire la suite
Comment utiliser ce site ?
Le menu présent en haut de l'écran vous permet d'accéder directement aux comptes rendu, classés par date et par thème
Attention, ceci est un compte-rendu de congrès dont l'objectif est de fournir des informations sur l'état actuel de la recherche ; ainsi les données présentées sont susceptibles de ne pas être validées par les autorités françaises et ne doivent donc pas être mises en pratique. Ce compte-rendu est réalisé sous la seule responsabilité du coordinateur, des auteurs et du directeur de la publication qui sont garants de l'objectivité de cette publication.